Conseil d'été n°2 : Lutter contre les coups de soleil...

Publié le par Yannick DRAYON-KNOPPERS

Vous n’avez pas su résister à la tentation d’un bain de soleil prolongé ? Vous vous êtes endormi sur la plage ou au bord de la piscine ? Vous n’avez pas pensé à vous enduire régulièrement de crème solaire à indice adapté à votre peau ?

Vous voilà ressemblant à une écrevisse, d’un rouge écarlate, avec une sensation douloureuse et lancinante…

Les coups de soleil sont des brûlures plus ou moins graves qui entament le capital soleil de chaque individu.

Des solutions naturelles existent. Elles peuvent être efficaces et ne sont à l’origine d’aucun effet secondaire.

L’huile essentielle de lavande aspic est une des solutions à votre problème.  Ces qualités antimicrobienne, cicatrisante et anti-inflammatoire. Le linalol présent dans cette huile essentielle possède une propriété anesthésiante qui va calmer la douleur de la brûlure.

L’huile essentielle de géranium rosat va quant à elle régénérer les cellules de la peau et la raffermir. Elle permettra d’éviter l’aspect flétri de la peau, consécutive à la brûlure. Mélangée au macérât huileux de Calendula et à de l’huile de noyaux d’abricot, elle combattra le dessèchement de la peau et la revitalisera en la tonifiant. 

Toutefois, pour les femmes enceintes (de + de 3 mois), remplacez la lavande aspic par de l’huile essentielle de lavande fine moins agressive. L’application par voie cutanée doit également éviter la ceinture abdominale. Ce conseil est également valable pour les enfants de plus de 3 ans.

Mais, n’oubliez pas  :
•    Protégez-vous du soleil et protège vos enfants avec des crèmes solaires adaptées (sans oublier les oreilles auxquelles on ne pense jamais)

  • L'exposition au soleil doit être progressive !

•    Ne vous exposez pas entre 11 heures et 16 heures !

•    Pensez à la casquette et au T-shirt pour les enfants !

•    Pensez à vous hydrater et à hydrater vos enfants régulièrement !

•    Attention aux jours de vent et au ciel couvert !

Les solutions naturelles ne remplacent pas un traitement médical.

Si les symptômes persistent ou s’aggravent, consultez un médecin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article