La phytothérapie et la perte de poids

Publié le par Yannick DRAYON-KNOPPERS

De nos jours, notre organisme est sans cesse agressé par une alimentation souvent trop riche en graisses saturées, en sucres simples, chargée de colorants, de conservateurs, de résidus de pesticides... Nous sommes également hyper stressés par une vie de plus en plus exigeante...

Le stress, la pollution, qu’elle soit interne ou externe, les chocs émotionnels,  sont divers facteurs qui entraînent la production de toxines dans notre corps.

Alors arrêtons de culpabiliser ! Beaucoup de personnes en surpoids disent ne pas réussir à mincir, craquer après un régime frustrant et reprendre du poids (voire dépasser le poids d’origine)…

Ce n’est pas de votre faute !

L’équilibre minceur de votre organisme est déréglé et votre cerveau vous envoie des messages digestifs et métaboliques faussés.

L’accumulation d’une trop forte quantité de toxines dans votre corps, la mauvaise absorption de certains aliments font que le système digestif s’encrasse, envoie des messages de fausse faim à votre cerveau, qui vous pousse au grignotage et donc à une mauvaise hygiène alimentaire.

Dans une perspective de perte de poids, outre une régulation de l’alimentation, la pratique d’exercices physiques (pas obligatoirement difficiles, tels que la marche), pensez aux plantes !!

En effet, certains végétaux ont des vertus et des propriétés qui vous aident à perdre du poids.

Ces plantes peuvent être des coupe-faim ou aider à la modération d’appétit (acacias) et vous donnez une impression de satiété plus rapidement, diurétiques et drainantes (fenouil, Cassis, reine des prés) et vous aider à éliminer les toxines retenues dans votre corps

Toutefois, seul un professionnel peut vous conseiller après un bilan de vitalité qui prendra en compte votre organisme dans sa globalité (historique santé, génétique, milieu).

N’oubliez pas que certaines plantes présentent en effet des contre-indications et peuvent se révéler toxiques à certaines doses.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article